April 2002:
Le groupe congolais d’un intellectuel mené par M. Jean-Baptiste Safari Bagula a organisé des réunions de réflexion pour analyser le contexte de post-conflit dans la République démocratique du Congo, particulièrement conduit par des négociations politiques entre des belligérants congolais dans des conflits armés à Sun City (l’Afrique du Sud) a visé à rétablir la paix durable dans le pays. Selon les résultats de ces discussions, le groupe a décidé de créer dans Bukavu, l’ONG(l’organisation non gouvernementale) appelée « l’Innovation et la Formation verse Développement et Paix la, IFDP ». Le but de l’organisation était d’apporter, au moins, une valeur ajoutée au travail de transformation de conflit et la paix durable en choisissant agir sur les causes première structurelles des conflits qui alimentent la violence, la pauvreté et Injustice sociale. Cette façon a été choisie pour se détacher les actions actuelles auxquelles cela adresse(aborde) directement a décidé d’agir sur la Transformation de conflit et questions de gouvernance.


Mars 2003:
IFDP a demandé l’ordre légale du Ministère de la Justice national à Kinshasa. Après il lance ses premières actions dans Nyangezi, l’un de 16 Groupements de Ngweshe dans Walungu Quartier, au Sud-Kivu, à l’Est de DRC.

Janvier 2005:
IFDP a défini ses premiers centres thématiques en décidant de marcher sur des questions de terrain gouvernance. IFDP a intensifié ses activités avec l’assistance financier de CORDAID et GRIP.

En 2007:
Avec CORDAID fund, IFDP a entrepris une étude de faisabilité qui a eu pour but d’apporter des données locales comment l’approche de Sociothérapie peut être mise en œuvre dans DRC, particulièrement dans la transformation de conflits de terrain et la reconstruction de la cohésion sociale (Mai 2007).IFDP a lancé, en août 2007, son programme de 5 ans de transformation de conflits de terrain basée sur la Sociothérapie dans Walungu et Kabare avec comme financier et l’assistance technique de CORDAID, avec une phase pilote d’un an (2007 – 2008) à Nyangezi, Walungu.IFDP a l’autorisation fonctionnante du Gouverneur de Sud Kivu la province conformément à l’acte(la loi) Non. 01/1036/CAB/GOUPRO-SK/2007 publié le 15 décembre 2007, qui a donné l’occasion d’exercer des activités à travers la province entière.

En 2009:
Selon plusieurs défis dans le secteur de terrain, particulièrement par rapport au secteur minier, IFDP pose des questions supplémentaire et la gouvernance locale, en deux thématiques : Ressources naturelles et Environnementales. Ce processus a été soutenu par les Pays-Bas IUCN et CORDAID. Comparé à la Gouvernance Locale, l’Organisation a décidé de se concentrer sur les outils de gouvernance participative dans l’ETD-« Entités Territoriales Décentralisées  » (des Chefferies, des Secteurs, des Municipalités et de Maire), y compris le cadre de consultation, le budget participatif, le Développement Local Planifie (le PLD) et le Contrôle d’Action publique dans la gouvernance de la chefferie. Pour des informations, dans DRC, nous trouvons 733 ETD et 25 ETD au Sud-Kivu.

EN 2011:
IFDP a développé son Plan Stratégique pendant 10 ans de 2012 à 2021.IFDP a étendu sa zone d’opérations. Sauf les Quartiers de Kabare et Walungu, les chefferies de Luhwindja et Burhinyi dans le Quartier Mwenga ont été incluses dans le périmètre de l’organisation. De plus, il a retenu l’option pour étendre ses activités dans toutes les zones dans la province du Sud Kivu et l’action éprouve au-delà de cette Province.

EN 2015 -2021:
IFDP a développé un dispositif de Gestion Foncière Décentralisée à Base Coutumière au SUD-KIVU:

Kabare (4 Groupemnts : Cirunga, Irhambi-Katana, Mumosho et Mudaka) : •1452 conflits fonciers (limites parcellaire, remise en cause des droits, successions, etc). •6.320 Titres Fonciers Locaux délivrés par la Chefferie. •6 cartes foncières disponibles (Cirunga-centre, Cirahengulwa, Cinjoma, etc). •64 GRF opérationnels au niveau des sous- villages.-

vDans la Plaine de la Ruzizi, les Hauts & Moyens Pkateaux d’Uvira, dans le Secteur d’Itombwe ainsi qu’à Kamanyola : •756 conflits fonciers (y compris ceux à connation intercommunautaire). •3.858 parcelles reconnues. •8 GRF Opérationnels. •14 cartes foncières de Kamanyola, Lemera-centre, Bwegera, Kabunambo, Kigoma et Bavira. •Nous sommes dans la phase du dialogue entre grands concessionnaires privés et petits producteurs à Kamanyola, Bwegera, Lemera et Kabunambo.

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.