Notre Vision

Une République Démocratique du Congo où une paix durable, une justice équitable et une meilleure gouvernance des ressources naturelles sont promues pour et avec tous les congolais

Continue à lire

Notre Mission

Conscientiser, renforcer les capacités et les compétences ainsi qu’appuyer l’engagement constructif et des actions innovantes et propres qui sécurisent les droits des communautés locales y compris les droits des femmes et des peuples autochtones leurr permettant de participer, de contrôler et de bénéficer de leurs ressources naturelles, aussi bien la terre, la forêt et les mines dans une perspective d’améliorer leur cadre de vie et de renforcer la paix qui les rendent « médecins de leur propre guérison ».

Continue à lire
Les chefs des villages, chefs des sous villages et « Nyumba kumi » de 5 villages de Kabare sont sensibilisées sur le modèle de Gestion Foncière Décentralisée à base Coutumière mis en place par l’IFDP

Les chefs des villages, chefs des sous villages et « Nyumba kumi » de 5 villages de Kabare sont sensibilisées sur le modèle de Gestion Foncière Décentralisée à base Coutumière mis en place par l’IFDP, ces leaders locaux se déclarent prêts à accompagner le processus jusqu’à son aboutissement dans leurs villages respectifs. Même les populations non concernées par cette phase du projet sont soucieux de voir ce processus être déclenché aussi dans leurs villages. Un deuxième round des tribunes populaires vient d’être organisé par l’IFDP à Cirunga, Katana et Mumosho au cours de cette deuxième quinzaine du mois d’Octobre 2013 (soit du 15 au 19). Ces sensibilisations des masses ont ciblé les chefs des villages, ceux des sous villages ainsi que les chefs de cellules communément appelés les « nyumba kumi », dans les 5 villages de 3 groupements concernés par cette phase pilote du projet en chefferie de Kabare. Toutes ces tribunes populaires s’inscrivent dans cette démarche d’information et sensibilisation des populations sur le modèle de gestion foncière décentralisée à base coutumière que l’IFDP est entrain d’expérimenter en chefferie de Kabare. Elles visent notamment à obtenir l’adhésion des populations à ce processus.
Une équipe des sept membres du staff technique de l’IFDP, dont les 3 animateurs locaux nouvellement recrutés, s’est à cet effet déployé pendant 5 jours dans les 5 villages pour assurer la tenue de ces assemblées. Ceci a été une occasion pour ces derniers (animateurs locaux) de procéder à un premier exercice de sensibilisation des masses en animant, à tour de rôle et sous la supervision de Mme Jocelyne Matabaro, les 5 séances. Le message véhiculé à travers ces séances était tout aussi adapté au langage paysan que les échanges n’ont pas tardé à susciter de l’intérêt dans le chef des participants. Tout s’est donc passé dans la langue locale, le Mashi, et les exposés de l’équipe de modération composée de 3 animateurs locaux (Mrs Aubin Mukenyezi, Séraphin Bujiriri et Pierrot Musengero) et de Mme Jocelyne Matabaro, ont été structurés au tour de deux points essentiels, à savoir:

  • Un bref aperçu sur le contexte qui justifie la mise en place d’un tel dispositif par l’IFDP
  • L’échange sur les 4 piliers sur lesquels il se construit ce dispositif, et qui résume par ailleurs l’essentiel des travaux tels qu’ils vont se réaliser sur le terrain.

  • A Cirunga comme à Mumosho et à Katana où ces séances se sont déroulées, les chefs des villages, chefs de sous villages et Nyumba Kumi, ont accueilli avec enthousiasme cette initiative de l’IFDP. Des questions de compréhension et préoccupations soulevées par les participants ont été répondues à leur grande satisfaction. Ces leaders locaux ont promis un soutien total à cette initiative. Ils ont cependant exhorté à l’IFDP de chercher des moyens auprès des bailleurs de fonds en vue de couvrir tous les villages et groupements de la chefferie de Kabare. Comparant cette initiative de l’IFDP à « un mouvement d’indépendance », un chef de sous village à Mwanda-Katana a pour sa affirmé que l’extension des activés à tous les villages de son groupement fera en sorte que toute la population cesse vivre comme sous le joug de « la colonisation » étant donné que les autres (la population des villages concernés par le projet) sont en train de recouvrer leur «’indépendance » (en accédant à la sécurisation de leurs champs).
    Ces propos n’ont pas laissé indifférent le chef de groupement (a.i) de Katana. Celui-ci, en prenant la parole pour clôturer la séance, n’a pas manqué de revenir sur l’importance que toute la population de son entité doit accorder à cette occasion qui leur est offerte pour sécuriser leurs champs. Il a, à l’instar de 2 autres chefs de groupement (celui de Cirunga et celui de Mumosho), appelé ses collaborateurs (chef de village Mwanda, chefs des sous villages et Nyumba Kumi) à s’approprier et accompagner ce processus et à en assurer une large diffusion parmi toute la population. Il a, par ailleurs, insisté sur le fait que la réussite de ce projet dépendra de la manière dont ils s’y seront investis. Il faut noter ici que même certains chefs des villages non concerné par ce processus, mais qui en ont eu l’écho, et ont décidé de prendre part à ces tribunes, ont émis le vœu de voir ce processus être déclenché également dans leurs villages respectifs.

    Qui nous sommes

    L'Innovation et Formation pour Développement et Paix la "IFDP",...

    Continuez à Lire

    Notre plan du travail

    Domaine de competence de l’IFDP :

    o Problématique foncière o Question environnementale o Secteur minier et Ressource naturelle o Gouvernance locale et Décentralisation

    Continue à lire

    Donner ici/comment aider

    Chaque centime dont vous pouvez faire don à IFDP, peut faire une différence.

    Avec la différence des façons, maintenant vous pouvez faire don à IFDP sans contact votre portefeuille. Rendez S'il vous plaît visite nos façons de donner la page pour trouver comment vous pouvez impliqué avec nous.

    Continue à lire